Get Adobe Flash player

2 rue Bernard Palissy
92800 Puteaux
FAQ / Glossaire
Nuage De mots clés

FAQ / Glossaire (2)
Le cabinet paramédical (6)
Mutuelles (1)
Non classé (1)
Ostéopathie (7)
Psychothérapie (2)

WP Cumulus Flash tag cloud by Roy Tanck and Luke Morton requires Flash Player 9 or better.

Techniques ostéo
mobilisation-de-la-scapula mobilisation-du-sternum

Archive pour la catégorie ‘Le cabinet paramédical’

Naissance de l’osteopathie

Le docteur Andrew Taylor Still est né en 1828 en Virginie. Il vécut avec sa famille dans le Missouri. Au contact de la nature, Andrew eut la chance de constater, alors qu’il n’avait que dix ans, un fait de grande importance pour sa santé  et sa future carrière.
Atteint de migraines extrêmement douloureuses, A.T.Still avait pris l’habitude de tendre entre deux arbres une double ficelle passant de chaque côté des troncs. Il installait une couverture sur ces deux ficelles et s’allongeait sur le sol en posant sa nuque sur l’une des cordes. Rapidement, la douleur disparaissait.
Bien plus tard, après avoir fait des études médicales à Kansas City, il acquit une grande connaissance en anatomie et en physiologie; c’est ainsi qu’il comprit que la corde inhibait le fonctionnement du nerf grand occipital et permettait de relâcher les muscles du cou.
Le Docteur Still se mit à lire les écrits d’Hippocrate, le père de la médecine, et à étudier le meilleur moyen pour préparer l’homme à affronter la maladie, car il était convaincu « que lorsque toutes les parties du corps humain sont en ordre, nous avons la santé. Quand elles ne le sont pas, c’est la maladie. Le travail de l’ostéopathe est de rétablir une situation normale dans l’organisme à partir d’une situation anormale : il en résultera la santé. » (Osteopathy Research and Practice, 1910, Andrew Taylor Still).
Un jour, affligé d’un solide mal de tête, Still  s’endort un soir la nuque reposant sur un coussin posé sur une corde tendue entre deux arbres. Il se réveille quelques heures plus tard complètement soulagé.
Sa réflexion l’amène à penser que la pression de la corde a écarté les vertèbres et libéré  la pression sur les nerfs occipitaux qui lui engendrait la douleur. Il en déduit aussitôt que pour qu’une articulation ou un viscère fonctionne, il doit être libre de toutes pressions anormales ou contraintes. Le moindre déplacement entraine un déséquilibre source de toutes les pathologies. Il décide donc de réunir les deux mots « os » et « pathologie » pour n’en faire qu’un : Ostéopathologie, ou Ostéopathie.

(http://fr.wikipedia.org/wiki/Ost%C3%A9opathie)